Le bateau

UN BATEAU FIABILISÉ ET OPTIMISÉ

60IMOCA Time for oceans

C’est à bord du bateau avec lequel il a pris part au Vendée Globe 2016 que Stéphane Le Diraison s’engage pour cette nouvelle campagne de trois ans en IMOCA. Ce plan Finot-Conq, conçu pour le Britannique Alex Thomson et mis à l’eau en 2007, a été le tout premier IMOCA à dépasser la barre des 500 milles parcourus en 24 heures (501 milles lors de la Barcelona World Race 2007-2008). « Je ressens un attachement pour ce bateau à bord duquel j’ai déjà parcouru plus de 20 000 milles. Il a une âme particulière. Il est très équilibré, sain, rassurant », explique Stéphane.

S’il accuse forcément un déficit de performance face aux IMOCA plus récents, ce bateau a encore du potentiel, d’autant qu’il a été optimisé en vue de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Il est équipé d’un nouveau mât signé Lorima et une chasse au poids drastique a été menée. Le résultat : un allégement total de 690 kg !

UN DESIGN QUI EXPRIME L’APPEL EN FAVEUR DES OCÉANS !

L’identité graphique du projet exprime l’engagement partagé par trois partenaires, Suez, Bouygues Construction et la Ville de Boulogne Billancourt, au programme océanique et sociétal Time For Oceans lancé par le navigateur Stéphane Le Diraison.

Le bateau Time For Oceans se positionne comme un messager défendant la cause des océans. La force du mot « Time » exprime le temps qui passe et l’urgence d’une réflexion en faveur des océans. Le mot « For » valorise lui aussi la cause, l’appel, la nécessité d’une mobilisation. Le logo en forme d’œil bleu et blanc regarde fixement vers l’avant. Montrant la voie, il symbolise ce nécessaire nouveau regard que chacun doit porter désormais sur l’Océan.C’est à bord du bateau avec lequel il a pris part au Vendée Globe 2016-2017 que Stéphane Le Diraison s’engage pour une nouvelle campagne de trois ans en IMOCA.

UN BATEAU À L’HISTOIRE FORTE 

Ce plan Finot-Conq, conçu pour le Britannique Alex Thomson et mis à l’eau en 2007, est le quasi sistership de l’ex Brit Air d’Armel Le Cléac’h, 2e du Vendée Globe 2008-2009. Large et puissant, l’ancien Hugo Boss a fait ses preuves, notamment en devenant le tout premier IMOCA à dépasser la barre des 500 milles parcourus en 24 heures (501 milles lors de la Barcelona World Race 2007-2008 avec à bord Alex Thomson et Andrew Cape). Ce bateau a déjà pris part à quatre tours du monde, terminant 2e de la Barcelona World Race en 2008, puis participant aux trois dernières éditions du Vendée Globe entre les mains d’Alex Thomson (en 2008-2009), du polonais Zbigniew Gutkowski (en 2012-2013) et de  Stéphane Le Diraison (en 2016-2017). 

« Je ressens un attachement pour ce bon  bateau à bord duquel j’ai déjà parcouru  plus de 30 000 milles. Il a une âme particulière.  Il est très équilibré, sain, rassurant. C’est un IMOCA qui a commencé sa vie dans une grosse écurie (Hugo Boss). Il est bien construit, bien né », explique Stéphane. « Il reste performant au près et au reaching dans  la brise. Je l’ai démontré lors du dernier Vendée Globe en signant  le quatrième temps entre le cap de Bonne Espérance et le cap Leuuwin, devant trois IMOCA équipés de foils. C’est un très bon bateau de vent fort. Mais en contrepartie, ses caractéristiques le rendent moins véloce dans le petit temps. »