Dans le bon wagon avant un net durcissement des conditions

By in
522
Dans le bon wagon avant un net durcissement des conditions

Partis hier à 14h de Saint-Malo avec une météo idéale, Stéphane Le Diraison s’est sorti sans encombre d’une première nuit animée dans la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Le skipper de Time For Oceans doit aujourd’hui gérer une zone de transition météorologique, avant l’arrivée d’une très grosse dépression à partir de ce soir. Pointé ce matin en 12e position, Stéphane reste dans le match alors que des heures très difficiles se profilent…

041118- ROUTE DU RHUM DESTINATION GOUADELOUPE – DEPART – Yvan Zedda

 

Très entouré dans les jours précédant le départ de la Route du Rhum, Stéphane Le Diraison est depuis près de 24 heures replongé dans son atmosphère de solitaire. C’est hier à 14h que le skipper de Time For Oceans et ses 19 concurrents de la classe IMOCA se sont élancés dans des conditions magnifiques et propices à de la belle glisse. Comme on s’y attendait, la sortie de la Manche a été négociée rapidement, sur un seul bord.

Ronger son frein

A l’instar de la plupart de ses concurrents, Stéphane est passé au Sud du rail de Ouessant. Au pointage officiel de 8h ce matin, il occupait la 13e place du classement, à 23 milles du leader Alex Thomson et au contact de concurrents directs. Aujourd’hui, l’enjeu est de gérer un passage d’instabilité entre le flux de Sud et celui de Nord-Ouest. Il s’agit de s’extirper au plus vite de cette bande sans vent pour toucher le nouveau portant et renouer avec les grandes vitesses.

Appuyer sur la pédale de frein ?

C’est tout le paradoxe de la course au large : si ce matin Stéphane Le Diraison fait son maximum pour toucher un peu de pression, l’ambiance va radicalement changer la nuit prochaine. L’arrivée d’une énorme dépression va générer des vents très forts et une mer chaotique. Au large du Portugal, des creux de 6 à 8 mètres se dresseront sur la route des concurrents. Rompu aux conditions hostiles, très en phase avec son IMOCA, Stéphane va sortir l’artillerie lourde. En bon marin, il devra mettre le curseur entre recherche de performance et préservation de son intégrité et de celle de sa machine. « Nous allons faire face à des conditions pas du tout maniables. Je naviguerai en conséquence, quitte à faire le dos rond et dégrader la performance », prévenait-il à la veille du départ.

 

041118- ROUTE DU RHUM DESTINATION GOUADELOUPE – DEPART – Yvan Zedda
041118- ROUTE DU RHUM DESTINATION GOUADELOUPE – DEPART – – Yvan Zedda
Depart de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2018 – Saint Malo le 04/11/2018 – Alexis Courcoux
IMOCA – STEPHANE LE DIRAISON – TIME FOR OCEAN – Christophe Breschi

IMOCA – STEPHANE LE DIRAISON – TIME FOR OCEAN – Ludovic de Cockborne

54321
(2 votes. Average 5 of 5)
Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *