Le message porté par Stéphane Le Diraison prend de l'ampleur !

By in
506
Le message porté par Stéphane Le Diraison prend de l'ampleur !

Sortie du Clip “Time For Oceans”

Yann Arthus-Bertrand parrain du bateau.

Depuis le lancement du projet Time For Oceans l’an dernier, Stéphane Le Diraison et son équipe véhiculent un message fort pour la préservation des océans. A l’occasion du départ de la Transat Jacques Vabre ce dimanche (27 octobre), la mobilisation trouve un nouvel écho. 

Ce vendredi marque la sortie du clip « Time For Oceans », dans lequel 70 enfants chantent un texte touchant pour la protection des océans.

En parallèle, l’IMOCA de Stéphane Le Diraison aura la chance d’avoir un parrain prestigieux en la personne de Yann Arthus-Bertrand, qui baptisera TIME FOR OCEANS ce samedi (26/10) à 14h30, sur le ponton d’honneur du quai de la Martinique au Havre.

« Un hymne, un message de ralliement »

Le clip Time For Oceans peut à partir d’aujourd’hui être visionné (ICI). Stéphane Le Diraison raconte la genèse de cette chanson dans laquelle 70 enfants chantent en faveur de la préservation des océans : « A la fête de l’école de mes enfants, deux enseignantes m’ont fait la surprise de faire chanter à des enfants une chanson intitulée ‘Time For Oceans’, avec un auteur-compositeur spécialisé. Quand j’ai entendu cela, j’ai été profondément touché. Ces paroles chantées par des enfants de 8 ans permettent au message de Time For Oceans de résonner, avec des paroles pleines d’espoir. Il fallait s’en emparer pour que cette chanson puisse servir d’hymne, de message de ralliement. C’est pourquoi nous avons voulu en faire un clip professionnel. »

© Ville de Boulogne Billancourt


Baptême Samedi 26 Oct. à 14h30) @ Ponton d’honneur (Quai de la Martinique / Le Havre)

Stéphane Le Diraison et François Guiffant, qui prendront dimanche le départ de la Transat Jacques Vabre au Havre, auront un parrain emblématique pour leur IMOCA. C’est en effet Yann Arthus-Bertrand qui cassera samedi, à 14h30, la bouteille de champagne. « C’est une personnalité que j’apprécie beaucoup. Ce qu’il réalise me plaît, notamment à travers sa fondation Good Planet. Les valeurs de Yann Arthus-Bertrand rejoignent celles de Time For Oceans. Il a accepté spontanément d’être notre parrain. J’en suis heureux et fier. Ce parrain prestigieux va permettre de donner encore plus d’écho au message. De mon côté, je vais essayer de lui apporter des choses pour son action avec la fondation Good Planet », explique Stéphane Le Diraison. « Nous allons partager avec Yann Arthus-Bertrand le moment du baptême mais aussi celui du départ. Il embarquera sur l’IMOCA pour sortir du bassin puis il montera sur un semi-rigide de l’équipe. Nous allons partager ensemble ces émotions », conclut le skipper de Time For Oceans.

Yann Arthus-Bertrand est lui aussi ravi de parrainer le projet TIME FOR OCEANS :

« Time for Oceans est un projet qui a pour vocation de sensibiliser le grand public à la protection et la préservation des océans. Les océans représentent 70 % de la surface de la planète. Ils sont au cœur de toutes les régulations climatiques et sont indispensables pour l’équilibre de la planète. Une respiration sur deux provient d’oxygène produit par l’océan. Ils sont donc la base de la vie, la matrice, la ressource. Si l’on veut protéger la vie sur terre, l’un des meilleurs leviers d’actions est de préserver les océans.Or, la grande majorité de la pollution des océans vient des activités humaines sur terre. La pollution tellurique (plastiques, pollutions agricoles, rejets de nutriments et pesticides, eaux usées non traitées…) représente en effet environ 80% de la pollution marine à l’échelle mondiale. Il faut donc (ré)agir depuis la terre pour sauver les océans et éviter que notre planète ne se dégrade trop rapidement. Dans ce cadre, c’est tout naturellement que la fondation “GoodPlanet” et moi-même sommes heureux de parrainer le projet de Stéphane Le Diraison pour son projet IMOCA Time For Oceans. Nous œuvrons à travers de multiples projets à la protection de la planète et de ses ressources. Une partie de nos projets est consacrée aux océans, par exemple nous œuvrons à l’île Maurice pour la conservation des écosystèmes marins et côtiers, ou encore à la réhabilitation des mangroves à Tanakeke. Ces projets ont pour but la protection des espaces maritimes et côtiers menacés par les activités humaines via une approche communautaire intégrée. »

© Alexis COURCOUX
54321
(1 vote. Average 5 of 5)