13e de la Rolex Fastnet : Plein de belles perspectives pour progresser

By in
229
13e de la Rolex Fastnet : Plein de belles perspectives pour progresser
Lundi soir à Plymouth (Angleterre), Stéphane Le Diraison et son boat captain François Guiffant se sont emparés de la 13e place de la Rolex Fastnet Race (sur 20 concurrents). Ils ont bouclé le parcours de 605 milles en 2 jours, 07 heures, 57 minutes et 38 secondes. Pour le tandem de Time For Oceans, cette course de très haut niveau, inscrite au calendrier des IMOCA Globe Series, a été l’occasion de se rôder en vue de la Transat Jacques Vabre et aussi de valider des choix techniques sur le bateau. Voici les premières réactions de Stéphane Le Diraison. 

« On s’est bien fait plaisir ! »
« Le niveau était très relevé et donc intéressant. Tous les bateaux étaient menés à leur plein potentiel. Beaucoup de choses se sont jouées lors de la première nuit dans la pétole. On s’est compliqué la vie en prenant une mauvaise option. Nous avons ensuite fait face à des conditions de reaching (vent de travers) hyper rapides. On s’est bien fait plaisir. Traverser la Mer Celtique en 8h, ça n’est pas rien ! Mais dans ces courses de vitesse, il est difficile de lutter face aux foilers . »

« Cette course consolide notre idée de faire évoluer le bateau »
« Nous avons bien tiré sur le bateau, on a même été trop offensif en déchirant le spi. Nous avons pu valider des évolutions, notamment au niveau de la protection du cockpit. C’est un grand plus, ça change la vie. Quand on est un compétiteur, on veut se donner les moyens de se bagarrer et cette course consolide notre idée de faire évoluer le bateau, notamment au reaching, pour rester davantage dans le match en vitesse et faire mieux dès la prochaine course (le Défi Azimut, NDR). Grâce à ces évolutions, nous franchirons des caps sportivement. Nous avons plein de belles perspectives pour progresser… »

« Accroitre l’efficacité du duo »
« Avec François, le duo fonctionne bien, l’entente est très bonne. On continue à se découvrir, à apprendre l’un de l’autre et à se connaître sur l’eau. Il reste quelques ajustements pour accroître notre efficacité. De mon côté, je dois notamment communiquer davantage … Je suis tellement habitué à être seul sur ce bateau qu’il n’est toujours facile de me coordonner. »

« Finir les courses, un objectif clair »
« En terminant cette course, intégrée au championnat IMOCA Globes Series, je gagne des milles en vue de la sélection pour le Vendée Globe 2020. Passer la ligne d’arrivée, assoit un peu plus ma position parmi les skippers qui veulent à tout prix être au départ de cette épreuve. Finir les courses est un objectif clair, je suis satisfait de cette régularité. »
Le programme 2019 de Stéphane Le Diraison :

– Bermudes 1000 Race (départ jeudi 9 mai / En solitaire / Globe Series) : 10ème
– Rolex Fastnet Race (départ samedi 3 août / En double / Globe Series) : 13ème
– Défi Azimut (18-22 septembre / En double / Course d’exhibition)
– Transat Jacques Vabre (départ le dimanche 27 octobre / En double / Globe Series)
54321
(1 vote. Average 5 of 5)
Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *